Mélanie MOLIS (Renshi)

Infirmière depuis 15 ans, l’expérience de la santé de Mélanie la porte à vouloir compléter une vision qui lui semblait trop fragmentée de la médecine, du corps et des individus. Dans cette démarche, le Shiatsu, en tant que pratique directe sur le corps et sa prise en charge globale, l’a amené vers l’Aunkai et ses principes.

Pour elle, la martialité, loin d’être uniquement réservée au dojo, ou de référence militaire, s’inscrit dans un quotidien. « Elle permet à chacun de s’engager dans des voies totalement inconnues, de s’adapter, d’être capable de faire face dans le respect de son intégrité par une évaluation permanente entre soi et son environnement. »

Pour stimuler ses recherches sur le corps, elle reprend le rôle d’élève régulièrement dans d’autres disciplines aussi telles que le sabre, le Systema, le SAFE, la boxe, le cirque, le karaté, etc. Ces recherches se nourrissent également de ses expériences personnelles comme de voyager seule, faire le tour des Annapurna, ou encore d’affronter le stress des Urgences et de la mort, de prendre en charge un dispensaire au Népal sans en parler la langue, voire simplement d’être une femme dans le monde d’aujourd’hui.

Par cette démarche, c’est bien le corps qui est en jeu, un corps dans sa globalité.

« Réfléchir le corps comme ce que l’on est, implique des facettes aussi différentes que comprendre l’anatomie, la culture ou l’histoire dans laquelle s’inscrit l’individu. »

C’est en ce sens que Mélanie souhaite développer une pédagogie adaptée à toutes et tous, quel que soit son physique et la perception que l’on en a. Ses visées pédagogiques s’appuient d’une part sur un enseignement rigoureux, qui découle de sa rencontre, il y a 4 ans, avec Maître Akuzawa, fondateur de l’Aunkaï. Depuis, deux semaines par an, elle étudie auprès de lui et participe à de nombreux stages avec les Hanshi. Sa volonté de compréhension de l’Aunkaï, l’ont amenée à partir 5 semaines au Japon à l’automne 2016, auprès d’élèves de tous horizons.

En France, l’enjeu est de transmettre son savoir à travers son investissement auprès d’Aunkaï Cévennes. Elle participe ainsi à la venue de Maitre Akuzawa et d’autres Sempaï et par là même, à la diffusion de cette pratique en Europe. Elle organise aussi et anime des stages de self-protection, des cours en lycée ou en club, voire même des évènements publics tels que le Japan Matsuri à Montpellier.

Véritable boite à outils théorique et empirique, son enseignement intéressera des publics très variés, du néophyte au passionné d’arts martiaux car c’est bien dans le quotidien de chacun que l’Aunkaï prendra tout son sens.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Accueil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s